L'Aïkido a été longtemps assimilé à un art martial utilisant la force de l'attaquant pour le neutraliser.En réalité la véritable signification du mot Aïkido est:

AÏ: l'union.

KI: l'énergie qui nous anime ainsi que tout l'Univers.

DO: la Voie, le chemin qui nous amène à nous connaître intimement.

 

L'Aïkido est une Voie qui nous conduit à la connaissance de nous-mêmes et permet l'union de notre propre énergie avec l'énergie de l'Univers.

Le Fondateur a dit que:»Pratiquer l'Aïkido c'est se mettre en accord avec l'Univers»

 

Il a dit aussi que l'Aïkido «dépoussière le corps et l'âme»

Par son expérience professionnelle d'ostéopathe, la Sensei Michèle Lasserre a pu étudier comment les mouvements d'Aïkido, utilisant le cercle et la spirale comme base, débloquent les articulations, rééquilibrent les tensions musculaires et permettent au corps retrouver ou conserver agilité,liberté et harmonie.

 

La pratique du Zazen lui a permis de sentir comment la recherche d'une harmonie avec soi-même et avec l'autre dans la réalisation des techniques, permet de nous libérer d'un certain nombre de blocages inconscients.

Le Fondateur dit que l'Aïkido est, avant tout, un changement mental. Ce n'est pas une recherche de force, domination ou de reconnaissance. La véritable force de Aïkido est la fluidité, la non résistance et la recherche d'une harmonie véritable.

 

Parmi les disciples du Fondateur, c'est l'enseignement du Maître Kobayashi, disciple direct du Fondateur, que la Sensei Lasserre essaie de transmettre.

Qu'est-ce que l'Aïkido?

 Texte de la Senseï Michèle Lasserre

Morehei Ueshiba (1883-1969)

Morihei Ueshiba est le fondateur de l’Aïkido, et on le nomme par le mot O Senseï ou Dai Sensei, c'est à dire « le grand Maître ».
Plutôt que  raconter sa vie nous pensons préférable de retranscrire certaines paroles et enseignements de lui afin de bien expliquer comment nous orientons la pratique dans notre association.

« Oubliez-vous de votre intention et vous serez libérés dans votre action.
Arrêtez d'agir à partir de votre ego fermé et limité.
L’aïkido est une forme sans forme.
La technique d’aïkido doit jaillir comme un éclair. Aucune pensée ne doit intervenir dans votre action.
Utilisez toujours le cercle et la spirale comme base de tous vos mouvements.
L’aïkido est la Voie de l'harmonie entre l'être humain et l'univers. Il fait de nous des êtres intégrés à l'univers.
La voie des armes ne peut s'expliquer par des mots ou des écrits. Elle échappe à l’intellect. Au lieu de parler inutilement, il vous faut rencontrer l’Eveil. »

Hirokazu Kobayashi (1929-1998)

Le Maître Hirokazu Kobayashi est né en 1929 et a commencé à pratiquer l'aïkido sous la direction du Fondateur en 1946. Jusqu'à la mort de ce dernier il l'a accompagné dans ses voyages à travers le Japon.


Avant de connaître l'aïkido Maître Kobayashi a pratiqué le kendo, le judo, la boxe et le karaté. Un jour quelqu'un lui a donné une lettre de recommandation pour se présenter devant Le Fondateur. Sa première surprise fut le silence qui régnait dans le dojo. La seconde fut que O Sensei pouvait le lancer en l'air avec la plus grande douceur mais avec une énergie qui le faisait trembler de la tête aux pieds.
Après la mort de O Sensei il commença à venir en Europe pour diriger des stages et transmettre son enseignement.


L'Aïkido de Maître Kobayashi a atteint une pureté et une efficacité énergétique que l'on rencontre chez peu de Maîtres. Ses techniques peuvent se décrire comme puissantes et précises  bougeant le moins possible le corps en dehors de la ligne d'attaque.
Le principe fondamental de l'Aïkido du Maître Kobayashi est le Meguri : l'utilisation de la spirale comme moyen pour harmoniser les contraires.
Tout au long de ses voyages en Europe on a pu voir comment ses techniques devinrent peu à peu une expression de l'énergie cosmique comme l'enseignait O Sensei.
Le Maître est décédé le 29 Août 1998.

« Quiconque d'entre-nous élève son âme peut sentir et goûter la beauté et la force de la nature. Cette nature est entièrement crée par sa propre vitalité.
L'Aïkido est ainsi. L’Aïkido n'est pas un élément de composition. IL n'y a pas de force dans l'Aïkido. IL n'y a pas d'âme composée dans la nature car elle est, par essence, naturelle. Je n'ai pas l'esprit à m'enorgueillir et à clamer ma force. Je n'ai pas non plus de capacité d'égocentrisme. Mon âme telle qu'elle est se confond avec la nature.
Dai Sensei montrait des techniques extrêmement proches de la nature. En réalité, en les regardant, on aurait cru voir une mère remplie de douceur et de compassion. »

(Extrait d'une conférence de  Maître Kobayashi en 1973)

« Ne pas simplement parler et écrire sur l'aïkido. S'entraîner vers le satori. »

Aikido Colombie 2015
Aïkido - Senseï Lasserre - Colombie 2018
Aikido Colombie 2018
  • Facebook
  • YouTube